logo

Projet Schoulgaart

Infofoire 2019

Eis Partnerschoul an der Zentralafrikanescher Republik

« L’Ecole du Bonheur » a Bimbo

La République Centrafricaine, pays enclavé de l’Afrique Centraleest un des pays les plus pauvres du monde avec 70% de la population qui vit sous le seuil de pauvreté et qui dispose de moins d’un dollar par jour pour vivre. Les crises militaro-politiques qui ont secoué le pays depuis une dizaine d’années, la dernière en 2013 amènent une grande partie de la population à vivre en état de survie, malgré les nombreuses ressources naturelles du pays. Cela a de graves répercussions sur la situation des enfants.  Les infrastructures routières étant très précaires en région rurale, dite brousse, la situation de population dans ces régions est encore plus précaire. Il n’y a aucun approvisionnement en énergie. Il n’y a que peu de puits pour s’approvisionner en eau potable, les installations sanitaires sont inexistantes.  On ose dire que ces villages sont quasi coupés du monde. Il est évident que dans ces conditions l’éducation des enfants reste à un niveau très bas.

Notre école partenaire est située à Bimbo en Lobaye en pleine forêt tropicale.

Son infrastructure est constituée d’un toit, de tôles et de quelques bancs. Les enfants ne peuvent pas fréquenter les cours quand il pleut (sachant qu’on est dans un pays où la saison de pluie dure la moitié de l’année) car il n’y a pas de murs entourant le bâtiment scolaire. Depuis avril 2016 les enseignants disposent de 4 tableaux noirs offerts par des parents d’élèves de Belair . Il n’y a pas de matériel éducatif, que très peu de livres, souvent les enfants n’ont pas de cahiers, ni crayons. Un sac en plastique sert de cartable.   

Les effectifs des classes sont très élevés dans les classes des plus jeunes, mais diminuent en cycle 3, ou cycle de consolidation, parce que les parents envoient souvent leurs enfants travailler pour subvenir aux besoins de la famille au lieu de les envoyer à l’école. La situation est encore plus grave pour les filles, qui manquent souvent complètement.

Il n’y a pas d’enseignants formés, des parents d’élèves qui savent lire et écrire ont pris la charge d’enseigner les élèves.

 « Les enfants de ma région natale,  la Lobaye,  désirent apprendre et les parents espèrent de meilleurs conditions de vie pour leurs enfants .Ce pays a besoin d’enfants éduqués pour que notre pays puisse se développer » dit Monsieur Koyagbélé,Président de l’Association des paysans de Centrafrique qui a présenté le projet « L’Ecole du Bonheur » (Central African Republic School of happiness) au Comité de L’Ecole Gaston Diderich.    

Ce projet consiste à reconstruire l'école, basée sur un design architectural traditionnel africain avec des matériaux locaux, ensemble avec la population locale. L’école comprendra 6 salles de classe de 30 places.« Cette nouvelle école va être le cœur du village, elle deviendra lieu d’apprentissage, mais aussi lieu de bonheur pour l'avenir des enfants de Bimbo et de la Centrafrique. »

 Plus d’informations:

http://www.belair-​rca.info

Projet Pausebuddy

                 Respekt         Kooperation

                           Empathie              Fairplay     

             Geduld        Kommunikation 

                     Motivation                   Spaß

Formatioun vun den neie Pausebuddien 18/19

Projet Bitzstuff

©2021 Grondschoul Gaston Diderich Belair • PrivacyTermsContact
Dëse Website gouf mam Schoul Web Manager op oli.education.lu gemaach.
Wëlls du däin eegene gratis Schoulwebsite opmaachen? Fänk elo un!
Spend unicef
Fruit4school
all Mëttwoch
Kalenner Uebst 20-21
E Stopp fir de Mupp
...mir sammelen...
spacer
März
8
Méindeg
Valorlux
spacer